· 

Les mensonges éhontés du notaire

 Mon notaire est non seulement un pervers  _ voir mon document Au secours j'hérite _ mais aussi un fieffé menteur ! 

Voici un exemple de son machiavélisme sordide. 

Au décès de ma mère , mon frère a cru bon de re faire appel à ce notaire  qui avait pourtant, il y a quelques années , lors de la succession de mon père massacré la succession de ce dernier.  Je me suis donc adressé à un second notaire, Me D. à Colombes.  Lors d'un premier entretien téléphonique celui-ci a accepté de m'"assister " et m'a fixé un Rendez-vous à son étude. Mais la veille du dit rendez-vous  il m'a envoyé un alil de deux lignes m'expliquant qu'il annulait notre rendez-vous sans me donner la moindre

explication à son soudain revirement....

Je me suis donc mise en quête d'un autre notaire qui, lors d'un entretien téléphonique a, tout comme le précédent notaire, accepté de m'assister.  Mais deux jours après il m'adressait le mail suivant :

Chère Madame,

 

En réponse à votre courriel, je vous informe que nous avons contacté Maître LIBERRA afin de faire un point sur la succession de votre mère et il nous a confirmé la signature de l’acte de notoriété.

 

De ce fait, le dossier de succession étant déjà bien avancé chez Maître LIBERRAqui est donc en charge de la succession, nous ne pouvons pas le reprendre.

 

Aussi, je vous invite à vous rapprocher de lui afin qu’il puisse répondre à vos questions et ainsi rapidement finaliser ce dossier.

 

Je vous prie de croire, Chère Madame, à l’expression de mes salutations distingué

Ce mail est totalement surréaliste  :  Lors de l'entretien téléphonique  j'avais bien précisé à ce notaire que je ne voulais absolument pas de Liberra comme notaire 

Deuxièmement   il est écrit " Maître Liberra nous a confirmé la signature de l'acte de notoriété " C'est totalement faux . Je réclamais justement cet acte à Liberra depuis plusieurs mois et il ne sera signé que bien des mois plus tard 

Enfin ce deuxième notaire m'invite " à me rapprocher de Liberra " alors que je lui avais expliqué au téléphone en long et en large  que je ne voulais pas  plus de Liberra que celui-ci ne voulait de moi !   On nage dans l'absurde !

 

Et le deuxième notaire écrit  " la succession est déjà bien avancée " !!!!!!!! A hurler de rire,  ce mail a été écrit en janvier 2018 , aujourd'hui nous sommes en mai 2018  et la succession  - pourtant  d'une simplicité enfantine - n'a quasiment pas avancé...

 

Bref pourquoi ce revirement de la part de ces deux notaires ??? 

 

La réponse est très simple :  Quand les deux notaires ont téléphoné à Liberra , celui-ci a dû leur dire de ' lâcher l'affaire ' , je lui ai mené la vie très dure pendant les trois années interminables qu'a duré la succession de mon père, car le notaire Liberra  n'a fait que des conneries et aujourd'hui , à l'occasion de la succession de ma mère, il tient sa petite vengeance et fait tout pour me pourrir la vie.

Ce qui me dégoûte chez ce type c'est sa lâcheté,  il est notaire, il peut faire les pires saloperies en toute impunité ...

PS   je précise une chose très importante :  J'ai les mails que ces deux notaires  m'ont envoyés. Si je les publie pas ici  c'est tout simplement  parce qu'il y a des noms et que cela risquerait  de me causer des ennuis judiciaires . Mais je suis disposée à présenter ces mails , en privé, à toute personne qui souhaiterait les voir. 

 J'ai toutes les preuves de ce que j'avance sur ce blog. Je jure sur l'honneur, sur la Bible et sur la tête de tous les notaires de France et de Navarre  que ce que je dis, que TOUT ce que je dis sur le blog est la pure vérité.*

  Quel intérêt aurais-je à mentir ???  Simple question de bon sens ...

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Philip (jeudi, 03 mai 2018 21:28)

    Quand la bêtise fait la loi, s'en dépêtrer n'est pas aisé. Elle ne nomme jamais les choses pour mieux pouvoir les nier. C'est le principe de base du "putelangue" qui est le jargon de la bêtise (c'est-à-dire celui des enculés). Ce mécanisme est décortiqué dans "la putainerie tutélaire". Et quand bien même on connaît ses ficelles, il n'y a rien à faire. Bien sûr, ça pourrait se guérir à coups de marteau dans la tronche, mais je crois savoir que ce n'est pas légal. Pourquoi ? Pourtant, eux ne peuvent-ils pas impunément pousser les gens au suicide ?