· 

où j'explique pourquoi " mon " notaire est dangereux, vraiment très dangereux

 Pourquoi que pense que " mon"  notaire est dangereux et même très dangereux.

 

J'ai mis l’adjectif possessif  " mon " entre guillemets  pour bien faire comprendre que je parle de " mon " notaire et non pas des notaires en général...

Je ne généralise pas, je ne mets pas tous les notaires dans le même panier...

 

En revanche j'estime que le comportement de " mon " notaire doit être signalé  et dénoncé dans la mesure où je le  trouve  vraiment " limite " et dangereux.

 

J'ai bien pensé à donner son nom - pas par vengeance personnelle - mais pour tenter d'éviter qu'il ne commette d'autres dégâts sur d'autres personnes  mais il y a le risque de se faire attaquer en diffamation ..

Donc voilà les faits :  Il y a deux jours mon fils a dû être hospitalisé.

 

En aucun cas je n'accuse le notaire Liberra ( bien sûr c'st un faux nom )  d'être responsable des problèmes de santé de mon fils  ceux ci , je le reconnais absolument  sont antérieurs à l'intrusion de ce notaire dans  la vie de ma famille  il y a maintenant cinq ans.

 

En revanche je dis très clairement que Liberra depuis 9 mois  fait tout pour nous pourrir la vie et que mon fils en paye les conséquences.

Et que moi j'aime mon fils par-dessus tout, que je l'aime à la folie et que ça ne se passera pas comme ça.

 

Je le jure sur la tête de Liberra  et celle de tous les notaires de France et de Navarre ça ne se passera pas comme ça.

 

En accusant Liberra, car oui, je l'accuse,  d'être responsable  de l’état actuel de santé de mon fils  je ne suis pas en train de chercher un bouc émissaire.

 

Je jure, en mon âme et conscience que le comportement du notaire Liberra, depuis l'ouverture de la succession de ma mère le 9 août dernier  a causé des perturbations très profondes dans la vie de mon fils  et qu'elle a eu des répercussions  très négatives  sur son état de santé et qu'elle est en grande partie à l'origine de son hospitalisation.

 

La succession de ma mère est des plus simples : une assurance vie ( donc hors succession  : le notaire n'a pas à s'en mêler et je me suis chargée de tout )  et des actifs.  2 héritiers, un partage 50/50  aucune contestation d'aucune sorte entre les héritiers et pourtant  presque  10 mois après l'ouverture de la succession  aucun partage en vue. La Banque a pourtant versé l'argent au notaire en décembre dernier, nous sommes en mai  et rien ne se passe...

 

Le notaire ne se foutrait -il pas du monde ??? 

 

J'ai  fait intervenir un avocat  : ce dernier s'est fait menacer de représailles auprès de son bâtonnier par le notaire... j'ai signalé les faits au Président de la Chambre des Notaires  qui , quant à lui, me menace de m 'attaquer en diffamation et ce alors que je lui ai apporté toutes les preuves de l'inertie et de la mauvaise foi du notaire.

 

J'évite de parler de tout cela avec mon fils  sachant les répercussions  que ces faits peuvent avoir sur sa santé mais il n'est pas idiot et il souffre énormément de me voir subir , une nouvelle fois,  les conséquences du comportement si  particulier et si malsain  de ce notaire qui se prend pour Dieu le père.

 

Je dis une "nouvelle fois "car ce notaire  nous a déjà fait vivre, à mon fils et à moi, un véritable enfer lorsqu'il a massacré en 2013 la succession de mon père :  pour en savoir plus sur cette véritable catastrophe lire

Au secours j'hérite, en téléchargement libre sur ce site.

 

Bref,  revenons à nos moutons, depuis 9 mois l'état de santé de mon fils se ressent terriblement de l'attitude du notaire :  mon fils   souffre, depuis l'adolescence,  de dépression chronique, il est suivi depuis longtemps.

 

.

 Son traitement parvient un peu à atténuer les effets de la maladie  mais il est exctrêmement sensible aux perturbations extérieures , aux contrariétés et celles-ci influent énormément sur son humeur; il calme alors ses angoisses ou croit les calmer en augmentant ses doses de médicament  celles qu'on lui precrit s'avérant insuffisantes lorsqu'il est en crise aigüe.

 

Son médecin traitant est parfaitement au courant  de l'attitude du notaire mais ne peut bien évidemment rien faire.

 

 Ce médecin m'a tout de même conseillé d'écrire au notaire  pour lui expliquer la situation et lui demander de cesser d'avoir une attitude aussi malveillante et perverse car elle a manifestement des répercussions sur nos états de santé.

 

Non seulement le notaire ne fait pas le job mais en plus il me menace... 

Parce que j'ai l'audace de lui demander des comptes... 

 

Je dis perverse  car le notaire est parfaitement au courant depuis 2013 des problèmes de santé de mon fils et il est parfaitement conscient du mal qu'il lui fait. 

 

 et qu'il en tire une satisfaction malsaine.

 

 Il se trouve que j'ai été en contact, un peu par hasard, avec des personnes qui ont eu affaire à ce notaire et qui ont elles aussi été victimes de sa perversité.

 

Nous réfléchissons d'ailleurs à une action commune car , pour nous, cet individu souffre manifestement de graves troubles de la personnalité.

 

 Et  que cela en fait quelqu'un de dangereux 

 

Certes il est réputé dans sa région pour son avidité , son goût de l'argent  mais c'est essentiellement ce besoin malsain et pathologique de nuire à autrui - en tout cas à ceux qui comme moi ont l'audace de lui demander des comptes , qui nous interpelle et nous incite à réagir.

 

Je sais très bien ce que les gens peuvent penser en me lisant : à savoir  : où sont les preuves  que c'est bien l'attitude du notaire qui est la cause des problèmes de santé de votre fils et de son hospitalisation ?

 

 Ne cherchez vus pas un bouc émissaire ?

 

Mais c'est justement ça le fond du problème, ce type sait parfaitement bien qu'il est extrêmement difficile  de prouver par A+B les relations selon moi pourtant évidentes entre son comportement vicelard , et la dégradation de l'état de santé de mon fils.

 

 Mon fils suit de très loin le règlement de la succession, il a d'autres problèmes et il s'en fout un peu. En revanche il est très attaché à moi et il souffre énormément de la façon dont Liberra se fout de ma gueule. ça il ne l'admet pas.  Il sait très bien que ce type est un intouchable et qu'il n'y a pas grand chose à faire contre lui.  Et il a beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à l'admettre.

 

 Le problème c'est qu'il sur réagit . et c'est le cercle vicieux  plus il se sent mal plus j'angoisse et plus j'angoisse plus mon fils se sent mal.

 

Tout ça à cause d'un type immonde bien planqué dans sa petite étude et qui nous fait sentir son petit pouvoir de merde de la façon la plus lâche qui soit.

 

Pendant les longues heures que je passe dans la salle des Urgences, quand j'accompagne mon fils à l'hôpital je pense à ce petit notaire dans sa petite étude de province en train de compter bien tranquillement ses petits billets de banque  et je me dis qu'un jour, quelqu'un risque de surgir brutalement dans son bureau  pour lui demander des comptes et que ça pourrait un jour mal se terminer pour lui.

 

 j'ai l'impression qu'il ne pense même pas à cette éventualité ...  et pourtant, un jour  ou l'autre j'en suis sûre et certaine quelqu'un va disjoncter.  Attention, je ne dis pas que je le souhaite  je dis simplement  qu'un jour ou l'autre quelqu'un va dsijoncter, ce n'est qu'une question de temps... 

 

Pour ma part, je ne lèverai jamais la mains sur ce type  d'une part je n'ai pas envie de finir le reste de ma vie en taule et d'autre part je ne m'attaque jamais à plus petit que moi.

 

 Je dis ça parce qu'il manque quelques centimètres à ce monsieur et je me demande parfois  si la clef du comportement dictatorial   de cet individu ne réside pas dans le complexe qu'il aurait par rapport à sa taille et qu'il compenserait par ce que j'appellerais ses abus de pouvoir .

 

Oui je sais c 'est de la psychanalyse de prisu    mais bon, j'essaye simplement de comprendre.

 

Qu'il soit hyper axé sur le fric ça j'arrive à le comprendre , mais ce qui est intolérable chez lui  c'est cet ego surdimensionné, ce besoin qu'il a sans cesse de vous rappeler qu'il est tout puissant , qu'il peut vous écraser comme une merde  et que vous ne pouvez strictement rien contre lui.

 

Parce que bordel de merde, c'est la pure vérité, on a beau tourner et retourner le problème dans sa tête  on voit bien qu'il n'y a aucune issue  que ce type est absolument intouchable ...

 

Je l'ai bien vu quand il a envoyé chier mon avocate en la menaçant de représailles  et a bien d'autres occasions.

 

Mais ce dont il ne se rend même pas compte c'est que loin d'être impressionnée par ce qu'il croit être son super pouvoir  j'éprouve une infinie pitié pour lui... il y a manifestement quelque chose qui ne  tourne pas rond chez lui...  on n'est pas très loi de la maldie mentale  et ça se voit comme le nez au milieu de la figure ... j'en suis gênée pour lui.

Mon fils souffre, depuis l'adolescence de dépression chronique, il est suivi depuis longtemps. Son traitement parvient un peu à atténuer les effets de la maladie  mais il est extrêmement sensible aux perturbations extérieures et celles-ci influent énormément sur son humeur.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0