· 

Lettre ouverte à " mon " notaire

 

 

 

 

 _Une fois de plus mon fils , vendredi soir, lors d'une énième phase aiguë, mon fils a été hospitalisé en urgence et il est en chambre d'isolement, attaché sur son lit avec des sangles, sans pouvoir recevoir de visites ni voir personne.

 

 

_La dernière fois, c'était en mai dernier, il avait stoppé son traitement comme toujours par réaction à ce que le notaire  nous faisait vivre.

Mon fils doit impérativement suivre son traitement mais il l'interrompt toujours en cas de contrariété. En mai dernier il l'a interrompu parce qu'il ne supportait plus le comportement du notaire  Donc phase aiguë, un mois et demi d'hospitalisation dont plus de dix jours à l'isolement, attaché avec des sangles sur son lit pendant les premiers jours.

 

 

 

_Attention je n'accuse pas   " mon"  notaire  d'être responsable de la maladie de mon fils puisqu'il est atteint de dépression résistante depuis très longtemps, depuis l'âge de 14 ans,, donc bien avant que ce notaire n'apparaisse dans nos vies en 2013.

 

_ Par contre il ne fait aucun doute que le comportement odieux de ce notaire a depuis 4 ans des répercussions très négatives sur l'état de santé de mon fils.

 

 

_Je précise cela pour que les choses soient claires  que " mon "  notaire m'a reproché un jour de le rendre responsable des ennuis de santé de mon fils.

 

_Ce  notaire n'a pas son pareil pour déformer les propos d'autrui et faire planer la menace d'un procès en diffamation !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Margaret Dugas (dimanche, 27 janvier 2019 16:51)

    Depuis que je côtoie les notaires (plus de 20 ans). Je me suis aperçue que leurs agissements n'ont pas évolués.Chez les 1816, la perversité fait parti de leur quotidien, de leur cynisme, de leur éducation, de leur aplomb, et de leur scénario...Leur arme principale le mensonge, leurs munitions les faux en écriture publique ils n'en sont jamais à cours