· 

La triste affaire de Cuers : Bienvenue en absurdie

 

Que sont devenus les époux Wiand ?

 

Plus aucune nouvelle d'eux depuis 2016. Leurs dernières publications sur leur page Facebook remontent à cette date et donc au tournage de l'émission que leur avait consacrée Zone interdite.

 

Ce reportage montrait l'enfer que vivent ces deux commerçants de Cuers : en 1994 Jean-Paul Wiand et son épouse, qui tiennent une boucherie dans le centre-ville acquièrent une parcelle de terrain et la maison qui se trouve sur la parcelle.

 

Quelques années plus tard, leur voisin surgit chez eux et leur demande de déguerpir , le propriétaire du terrain et de la maison c'est lui : il a acquis, pour une bouchée de pain une parcelle de terrain et il s'avère que, suite à une erreur de l'administration les deux parcelles ont été inversées...Il semblerait que le notaire et l'agence immobilière aient cautionné cette erreur …

 

Dès lors la vie des époux Wiand va devenir un long cauchemar entrecoupé de multiples procédures contre le voisin, le notaire, l'agence immobilière, le cadastre .

 

Après avoir payé plus de 120.000 de frais de procédures , avocats etc ils ont été expulsés de chez eux . Leur voisin habite leur maison en toute légalité.

 

En 2016 Zone interdite tourne un reportage sur leur affaire , on entend Jean-Paul Wiand déclarer qu'il pense au suicide ou à tout faire péter.

 

Depuis cette date plus aucune nouvelle des époux Wiand Ils avaient réussi à médiatiser leur affaire mais ils ont dû subir des pressions pour ne plus le faire .

 

Leur dernière publication Fb date de 2016 à ce jour , la voici :

 

"toujours en procédure en cassation, avec les Notaires et l,agence immobilière ,ils veulent récupérer les indemnisations que la Cour d'Appel à prononcée.

On a été expulsé par la Gendarmerie mais la maison qui d’après la Justice ne devait pas exister est actuellement habitée par le plaignant ...

Les responsables sont évidement le Notaire qui n'a pas fait son devoir pour la vente ainsi que l'agence immobilière , ensuite les Domaines qui ont mis en ventes aux enchères la parcelle H129 tout en sachant qu'une erreur d'implantation existait au niveau de l'urbanisme de CUERS ( maison qui apparaît sur le plan cadastral en 2000 puis disparaît en 2001 )

Certains avocats que l'on a eu ont retournés leurs vestes au dernier moment,par la suite,les avocats que j'ai contacté n'ont pas voulus s'occuper de mon affaire qui dérangeait en au lieu ( Mairie de Cuers,Domaine de Toulon ) ..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 31
  • #1

    Nico (lundi, 26 juillet 2021 22:52)

    Apparement, les époux Wiand ne sont pas tout blancs dans cette histoire.
    Ils ont essayé d’entourlouper leur voisin, en engageant une procédure contre lui certains d’être dans leur droit. Malheureusement, il n’en était rien!
    Compréhensible qu’Eddie Sanmartino, un couteau planté dans le dos, ait ensuite fait valoir son droit de propriété.
    Cela reste malgré tout un drame dont les deux parties se seraient bien passées.

  • #2

    Admin (mardi, 27 juillet 2021 08:25)

    Commentaire sans aucun intérêt ....

    "Apparement les époux Wiand ne sont pas tout blancs" ... dites vous ... sans bien sûr présenter le moindre argument,
    Dans ce pays les gens ont des avis sur tout mais le moindre effort intellectuel les rebute, aucune rigueur , aucun sens de la " preuve" , aucun talent pour l'argumentation...

  • #3

    Nico (mercredi, 28 juillet 2021 00:19)

    C’est plutôt votre récit qui est sans interêt : vous prenez de sacrés raccourcis et omettez des faits, le tout pour orienter l’opinion des lecteurs. Manipulation et subjectivité!
    Tout cela, car vous avez eu vos propres griefs avec un notaire?

  • #4

    Admin (mercredi, 28 juillet 2021 10:56)

    Votre commentaire est d'une stupidité rare . " Vous prenez de sacrés raccourcis" . C'est stupide de dire ça . Cette histoire fait l'objet d'une omerta totale donc je relaye les éléments dont je dispose et seulement ceux dont je dispose. Un enfant de CM2 comprendrait cela.
    D'autre part j'en arrive à votre phrase si révélatrice de votre mentalité et aussi de votre QI d'huître ; " Tout cela car vous avez eu des griefs avec un notaire ? " Mon pauvre monsieur que vous êtes bête. Le comportement bestial infect de mon notaire m'a incitée à me demander pourquoi cet individu pouvait se permettre de commettre de telles fautes en toute impunité et donc à m'intéresser aux abus notariaux . si ça dérange les cloportes comme vous c'est bon signe.

  • #5

    Lectrice lamda (mercredi, 28 juillet 2021 14:38)

    Je n'ai jamais eu de problèmes avec un notaire, j'ai atteri sur le blog un peu par hasard, attirée par le mot Cuers car je connais la région. J'ai trouvé l'article Bienvenue en absurdie intéressant , j'ai regardé la vidéo racontant cette affaire et ce matin je suis revenue sur ce site voir s'il y avait du nouveau et là je tombe sur le commentaire de Nico que je trouve parfaitement agressif et déplacé.

  • #6

    Corentin (jeudi, 29 juillet 2021 08:17)

    https://www.youtube.com/watch?v=rqVv4NAfsFA

  • #7

    (mercredi, 03 novembre 2021 11:37)

    J'aurais dû peut-être essayer de me i verser les parcelles avec Eddy et le fait d'avoir engager une procédure dans le dos de Eddy c'était pas sympa surtout une semaine après je sais pas tu rentres dans les discussions et tu vois avec la mairie le mec il a acheté son terrain en bonne et due forme

  • #8

    Admin (jeudi, 04 novembre 2021 09:58)

    Ce commentaire de ? est parfaitement inintéressant et très orienté . Il semble venir du clan d'Eddy.

  • #9

    Pierre (mercredi, 29 décembre 2021 00:07)

    Je viens de voir un documentaire consacré à cette affaire... Il me semble assez évident que les Wiand auraient dû tenter de négocier avec leur voisin pour tenter de récupérer quelques fonds pour reconstruire une maison sur leur "vraie" parcelle. Au pire des cas, ils auraient pu détruire leur maison... Après tout le voisin s'est acheté la parcelle, certes, mais je ne vois pas pourquoi il aurait droit en plus à une maison payée par quelqu'un d'autre...

  • #10

    Admin (mercredi, 29 décembre 2021 09:16)

    Les Wiand auraient dû faire ci ou ça ..... Mais on s'en fout , la question n'est pas là. La question est de savoir QUI est responsable de cette situation bordél... ique ? Le notaire, la mairie ??????????????????????????? Manifestement il y a eu une grosse erreur quelquepart c'est dingue ces gens qui ne comprennent rien mais se croient obligés de donner leur avis ......................................................

  • #11

    Jeremy (vendredi, 04 mars 2022 21:44)

    De mon point de vue neutre, les Wiands n'auraient jamais du porter plainte contre Eddy quand ce dernier voulait travailler ensemble contre la ville. Pour moi une fois que la confiance est trahie, on ne pardonne pas.
    Il faut savoir pourquoi les Wiands se sont mis a dos contre lui. la question n'est pas inintéressante car la reponse aurait bien pu éviter tout le trouble.
    Il semble que des que nous somme pas de l'avis de "Admin" on se fait insulter, meme si on dit des choses sensés.
    M. ou Mme Wiand: baissez votre ego et admettez vos erreurs contre Eddy car sans lui, vous etes pas du coté des gagnants.

    Mes sources :
    https://www.youtube.com/watch?v=rqVv4NAfsFA
    https://www.youtube.com/watch?v=QrLQDt43ElA&t=3573s

  • #12

    rasleboldesc... (samedi, 05 mars 2022 12:06)

    Jérémy vous racontez beaucoup d'âneries. Vous êtes manifestement du clan d'Eddy, voire Eddy lui-même. vous parlez pour ne rien dire. Pourquoi faire des commentaires quand on a aucun argument ? Quel intérêt ça a...

  • #13

    Tamalou (mardi, 29 mars 2022 01:29)

    Je ne fais parti d'aucun clan, enfin d'éviter toutes insultes.

    Selon moi, le notaire est le fautif. Son acte est erroné et les Wiand n'auraient jamais dû le signer sans connaître les limites de leur bien (ça va de soit).

    Le nouveau propriétaire est tout de même dans son droit. Il a acheté cette parcelle avec ce qu'il y a dessus.

    Les Wiand n'ont rien d'autre à faire que de quitter les lieux, et de trouver réparations auprès des administrations.

    C'est sur qu'une solution amiable aurait été préférable, mais la situation n'en est plus là.

  • #14

    Admin (mardi, 29 mars 2022 13:49)

    Dans un premier temps je ne vois pas pourquoi vous parlez " d'insultes" .

    Dans un deuxième temps je ne comprends pas l'utilité ou l'intérêt de votre commentaire... Personne n'a jamais dit que le nouveau propriétaire n'est pas dans son droit, même les Wian ne le contestent pas. Personne ne le conteste. Vous n'avez manifestement pas compris l'objet de l'article ... Un enfant de CM2 comprendrait qu'il y a eu très probablement une faute de la part du notaire ou de l'administration . ET ce qui est grave c'est justement que l'affaire est étouffée. Eddy on s'en tape, évidemment qu'il est " dans son droit" personne ne le conteste le problème est que les Wiand aient à payer à cause de l'errer d'un notaire. C'est quand même incroyable tous ces gens qui ne sont pas capables de lire un post , qui ne connaissent rien à l'affaire mais qui se croient obligés de venir mettre leur grain de sel. Comme si je vous avais attendu pour savoir qu'Eddy est " dans son droit".... ça n'est PAS l'objet du post !!!!!

  • #15

    Admin (mardi, 29 mars 2022 13:56)

    Tamalou achetez vous des lunettes . dans l'article il est dit clairement " Leur voisin habite leur maison en toute légalité" Donc quel est l'intérêt de votre commentaire " le voisin est dans son droit " . Mais tout le monde le sait, tout le monde est d'accord là-dessus . Oh ces gens qui ne savent pas lire un article ça me gonfle vraiment. Le PROBLEME C EST LE NOTAIRE ça y en a être clair maintenant ?????????????????

  • #16

    Fabien (jeudi, 07 avril 2022 13:44)

    Je ne comprends pas pourquoi les personnes qui mettent des commentaires insistent autant pour dire que " le nouveau propriétaire est dans son droit" . Primo on peut faire beaucoup de choses dégueulasses en étant dans son droit, Deuxio la question intéressante est QUI est responsable de l'erreur commise et pourquoi cette affaire est elle étouffée. Le reste, comme par exemple le nouveau propriétaire ce n'est pas le fond de la question...On a vraiment l'impression que les personnes qui viennent commenter l'article sont envoyées par le nouveau propriétaire qui veut se justifier.. alors que ce n'est pas le fond de l'article...

  • #17

    raszmottes (lundi, 18 avril 2022 12:01)

    On aura jamais le fin mot de l'histoire...

  • #18

    Nela (dimanche, 01 mai 2022 11:03)

    Le problème majeure dans certes affaires c’est la confusion entre faute (intention coupable) et erreur (négligence) en matière juridique.
    Les 2 peuvent engager une responsabilité et donc un dédommagement potentiel mais elles ne se plaident pas de la même manière et surtout les pièces justificatives ne sont pas les mêmes pour les établir.
    Le fait est qu’il est quasiment impossible d’établir une faute de la part d’une administration car cela reviendrait à démontrer que celle-ci (ou un agent) à volontairement procédé à des actes malveillants contre les wiand spécifiquement.
    Ce qui n’est pas le cas (du moins cela ne semble pas être le cas).
    L’erreur est donc plus probable; auquel cas il est impossible de déterminer la responsabilité d’un agent en particulier pour réclamer un dédommagement.
    Quant a l’administration, établir son erreur est une chose, sans pièces justificatives c’est très compliqué
    Ça c’est pour le cadastre.
    Quant au notaire, il a effectivement commis une erreur professionnelle en ne produisant pas les plans cadastraux a l’achat(a mon sens); mais sa reconnaissance par un tribunal ne garantie pas aux wiand de conserver leur maison ou un dédommagement à hauteur de l’injustice dont ils se sentent victimes.
    La vente pourrait éventuellement être annulée pour vices mais alors pourrait se poser des problèmes de prescription
    Que les wiand puissent ressentir un profond sentiment d’injustice est inéluctable et légitime; qu’ils cherchent à être indemnisés du préjudice qu’ils ont subi est également légitime.
    Toutefois et sauf erreur de ma part; leur parcelle officielle est toujours leur propriété et donc un capital immobilier qui ne semble pas exploitée à sa juste mesure (reconstruction ou revente)

  • #19

    Admin (dimanche, 01 mai 2022 12:42)

    Votre commentaire est nettement plus constructif et intéressant que ceux qui ont été mis au pied de cet article par des gens qui étaient manifestement es émanations de l'acquéreur ... voire de l'acquéreur lui-même sous différents pseudos. Il cherche à se justifier mais moi ce qui m'intéresse ce n'est pas l'acquéreur _ pour qui je ne peux m'empêcher d'éprouver un certain mépris mais bon, tout le monde sait qu'il est "dans son droit"_ non ce qui m'intéresse et qui me choque profondément c'est que les Wiand ne puissent pas obtenir de dédommagement malgré "l'erreur professionnelle commise par le notaire" . Mais bon, tant que les gens ne sont pas touchés eux-mêmes par ce genre de choses, ils s'en foutent royalement....

  • #20

    Nela (dimanche, 01 mai 2022 13:34)

    Les tenants et les aboutissants juridiques échappent aux non initiés.
    Tout le monde pense savoir plus ou moins une règle de droit parce qu’ils l’ont entendue ou lue quelque part.
    Seul un praticien du droit peut en appréhender les tenants et les aboutissants.
    Ne serait-ce que dans le vocabulaire utilisé et les subtilités syntaxiques; les amalgames laissent place à l’approximation.
    Maintenant chacun est libre de donner son opinion sur le sujet avec toute sa subjectivité.
    Le propriétaire terrien est tout aussi victime de la situation que les wiand; il n’est ni légitime ni entendable de lui opposer le préjudice des wiand à son propre préjudice; même s’il y a une disproportionnalité évidente.
    Ce que je veux dire c’est qu’il n’est pas l’origine ni la cause du préjudice des wiand et avoir mené des procédures à son encontre était une erreur stratégique vouée à l’échec. Des lors il était légitime qu’il ne fasse preuve d’aucune bienveillance à l’égard des wiand alors que lui-même est finalement victime.
    L’idéal aurait été de procéder à une conciliation avec lui afin d’obtenir un temps pour exploiter la propriété terrienne des wiand soit en reconstruisant soit en revendant pour déménager.
    Détruire la maison n’était pas non plus une solution puisqu’il aurait pu les poursuivre pénalement pour dégradation/destruction du bien d’autrui.
    Quant a l’erreur professionnelle du notaire, tout est question d’apporter le preuve de ce qu’on avance. Soit les preuves apportées par les wiand n’étaient pas suffisamment convaincantes pour le tribunal soit il a réussi à démontrer qu’il n’y a pas eu d’erreur de son fait….si tant est que les wiand ont bien cherché à engager sa responsabilité pour erreur et non pour faute.
    Enfin et quand bien même, le notaire aurait été responsable le dédommagement n’aurait jamais été à la hauteur du préjudice dont les wiand s’estiment/sont victimes; car la condamnation doit être personnelle et adaptée et on ne ferme pas un office notarial ni ne mettons au chômage ses salariés pour une erreur professionnelle et un dommage subi par un seul couple.
    Question de proportionnalité
    Enfin, une annulation de la vente pour vices aurait pu être peut-être envisagée par le Tribunal mais cela revient au même pour les wiand…ils ont perdu leur maison; les banques ayant procédé au financement auraient alors des recours pour contester le remboursement des échéances payées par le couple.
    Bref de nouvelles procédures judiciaires…
    Le fait est que la conciliation sur cette affaire aurait été la meilleure des solutions pour les wiand et comme ils ont engagé les procédures eux mêmes, ils ont précipité leur chute en donnant à leur opposant la reconnaissance incontestable de son droit au prix de frais de procédure et d’énergie vaine.
    Parfois, il faut savoir reconnaître avec objectivité l’issue inévitable d’une guerre

  • #21

    Admin (dimanche, 01 mai 2022 13:56)

    Je vous cite " Enfin et quand bien même, le notaire aurait été responsable le dédommagement n’aurait jamais été à la hauteur du préjudice dont les wiand s’estiment/sont victimes; car la condamnation doit être
    personnelle et adaptée et on ne ferme pas un office notarial ni ne mettons au chômage ses salariés pour une erreur professionnelle et un dommage subi par un seul couple." Je ne m'abaisserai même pas à commenter, c'est peine perdue .... Vous et moi, mon cher " professionnel du droit" nous n'habitons pas la même planète et nous n'avons pas les mêmes valeurs.

  • #22

    Nela (dimanche, 01 mai 2022)

    Ce n’est pas MA position, c’est la règle de proportionnalité qui doit être appliquée par le magistrat dans ces décisions avec, entre autres, paramètres les conséquences collatérales que sa décision peut avoir.
    Cela veut dire simplement qu’une décision de justice ne saurait satisfaire pleinement des demandeurs en réparation du préjudice dont ils s’estiment victime, si celle-ci doit avoir pour conséquence de porter préjudice à des tiers non parties à la cause.
    Je m’explique : si les wiand avaient par exemple pour demandé le paiement par le notaire d’une somme équivalente à la valeur du bien immobilier, ajoutée à l’équivalent de frais de procédure et au dommages moraux; cela peut revenir à l’équivalent de 500 000€ voire plus.
    Si l’office notarial en tant que société professionnelle et employeur doit s’acquitter de telles sommes; il mettra la clé sous la porte.
    Vous me direz sûrement « tant mieux s’il est incompétent »…c’est une position étriquée car on ne juge pas de la valeur d’une compétence sur une erreur…auquel cas tous ceux qui travaillent sont incompétents car nous avons tous commis une erreur une fois.
    Ce notaire qui met la clé sous la porte va licencier 2-3-4 personnes ( en fonction de la taille de son office)…ces salariés deviennent donc des victimes collatérales.
    Le magistrat ne saurait ruiner la vie d’un notaire, sa famille, ses 2-3-4 employés et leurs familles respectives pour contenter et réparer le préjudice de 2 personnes.
    S’il est convaincu de l’erreur du notaire, il sera condamné à réparation pour un préjudice qui ne sera donc jamais l’équivalent de ce que pourraient espérer les wiand surtout pour un résultat similaire : leur maison ne leur appartient pas légalement…tout en sachant qu’ils restent en plus propriétaire d’un terrain et que la valeur de la maison n’est sûrement plus ce qu’ils l’ont payé (terrain + maison) mais seulement le prix de construction de la maison…
    Encore une fois, leur sentiment d’injustice est légitime et fondé, malheureusement (mal ou pas conseillé), ils ont perdu des années de procédure et d’argent pour un résultat inévitable

  • #23

    Nela (dimanche, 01 mai 2022 14:28)

    Enfin, pour répondre à votre notion de valeurs; celles-ci ne sont que pure subjectivité et non opposable en terme de « valeur » à celles d’autrui d’autant quand elles s’appliquent à un sujet tres personnel; ce qui semble être votre cas pour cette affaire.
    Je ne pense pas que vous soyez prêt/e à assumer vos valeurs personnelles si celles-ci devaient mettre à la rue plusieurs familles parce que les wiand auraient été dédommagés (ou pas: une condamnation ne garantie pas de récupérer la monnaie sonnante et trébuchante quand il n’y a rien à récupérer) à la hauteur de ce qu’ils s’estiment lésés.
    Le cas échéant, d’aucun pour considérer que vos fameuses valeurs sont égoïstes et individualistes et injuste.
    Ce qui je ne doute pas n’est en réalité pas le cas.
    Le sentiment d’injustice est quelque chose de très personnel et subjectif, qui peut être fondé ou non en fonction de son propre vécu et point de vue.
    C’est pour cela que je dis que le sentiment d’injustice des wiand est légitime et entendable humainement mais malheureusement pas forcément indemnisable juridiquement.
    Ce n’est pas la question de « valeur » humaine puisque la compassion y est; mais de régle dans un état de droit.

  • #24

    Admin (dimanche, 01 mai 2022 14:38)

    Mais je vous en prie... continuez à vous enfoncer, ça fait mes affaires ...

  • #25

    Nela (dimanche, 01 mai 2022 14:55)

    Ma position ne fait rien en VOS affaires puisqu’elle ni utilisable, ni opposable; sans valeur mais elle reste entièrement neutre et objective car je n’ai aucun intérêt personnel dans le contentieux contrairement à vous de toute évidence.
    Vous refusez d’entendre quelque soit les mots si la position va à l’encontre de votre position, persuadé/e que vous êtes dans le vrai.
    Chacun sa vérité, la mienne est juridique et étayée par l’ensemble des décisions de justice rendues dans cette affaire, aussi injustes humainement semblent-elles.
    Heureusement pour moi..je n’ai pas eu l’outrecuidance de supposer que les wiand ont été quelque peu négligeant à l’achat du bien en ne vérifiant pas ou en n’insistant pas auprès du notaire pour obtenir le plan cadastral…j’aurais pu ajouter qu’ils sont responsables quelque part de leur propre négligence..et comme nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes…c’est peut-être pour cette raison aussi que le Tribunal n’a pas reconnu la responsabilité du notaire…mais ça je ne le dirai pas…parce que votre vérité ne saurait l’encaisser

  • #26

    Admin (dimanche, 01 mai 2022 16:25)

    Mais voyons, mais c'est bien sûr, c'est de la faute des Wiand ! Mon Dieu suis je bête mais comment n'y ai je pas pensé plus tôt ??? Pourtant n'importe quel imbécile sait ça ou devrait le savoir : quand il y a un litige avec un notaire c'est TOUJOURS la faute du client . Toujours, absolument toujours.
    Bon à part ça merci pour cette conversation hautement surréaliste et qui dépasse tout ce que j'aurais pu imaginer... J'ai passé un merveilleux moment en votre compagnie. Là, franchement on atteint des sommets !

  • #27

    Nela (dimanche, 01 mai 2022 17:04)

    Vous m’aurez faite sourire aujourd’hui.
    Savez-vous qu’une audience peut vite se retourner contre le demandeur (sans présomption de bonne ou mauvaise foi) dès lors qu’il est démontré qu’il a manqué de diligences?
    En l’état finalement ni vous ni moi n’en savons rien. Mais en tout état de cause, si le notaire n’a pas vu sa responsabilité engagée c’est que soit il y avait une exception d’irrecevabilité (forme : prescription, péremption, nullité), soit dans le fond les éléments n’étaient pas suffisants pour établir l’erreur du notaire parce que faibles ou parce que la partie adverse apporte la preuve du contraire (le plan cadastral a bien été fourni) ou enfin que les wiand ont fait preuve de négligence eux-mêmes (leur responsabilité désengageant alors totalement ou partiellement le notaire).
    C’est juste une question de preuves…le Tribunal juge sur pièces et non sur allégations…ne vous en déplaise

  • #28

    Mathieu (jeudi, 12 mai 2022 10:32)

    Je ne sais pas qui est admin qui parle de stupidité alors qu’il raconte n’importe quoi
    Il faut être impartial lorsque l’on écrit un article comme celui-ci et il à l’air d’avoir déjà choisi son camp

  • #29

    Admin (jeudi, 12 mai 2022 19:17)

    Mon pauvre Mathieu la personne qui est stupide est celle qi, comme un certain Mathieu n'a strictement rien compris à cet article. Allez retournez à l'école mon pauvre Mathieu, ça vous sera plus utile que d'essayer de lire des articles qui vous passent manifestement au-dessus de la tête. Inutile de répondre, le 2ème admin supprimera car les commentaires stupides comme le vôtre font baisser le niveau du site. Au fait c'est Mathieu ou Eddy ????????? Parce que comme on vous l'a expliqué déjà 50.000 fois Eddy on s'en fout ce n'est pas lui le problème. Mais vu votre niveau j'ai l'impression que même si on vous expliquait 10.000 fois le sens de l'article vous ne comprendriez toujours pas. Allezbye Eddy/mathieu

  • #30

    Mathieu (samedi, 14 mai 2022 11:49)

    Pffff ce qui fait baisser le niveau du votre « fabuleux site » ce sont ces articles et la paranoïa constante de cet admin qui fait baisser votre niveau déjà bas. A chaque commentaire tu est sur la défensive je me demande si derrière ces admin ne se cachent pas les époux wiand qui pensent continuellement qu’eddy en a encore quelque chose à faire de ce genre d’article. Je me demande combien de personnes verront ceci avant qu’il ne soit effacé car il y a manifestement une absence d’acceptation de critique ici .

  • #31

    Admin (samedi, 14 mai 2022 16:10)

    Mon pauvre Mathieu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est stupéfiant de voir quelqu'un de votre niveau, incapable de comprendre la teneur d'un article, incapable de faire une phrase en français correct, incapable, malgré ses nombreux pseudos de masquer sa véritable identité se permettre de juger du niveau des articles de ce site. On nage dans le grotesque le plus absolu. Il faut être d'une stupidité crasse pour ne pas comprendre que ce pauvre Eddy n'est qu'une petite broutille parfaitement insignifiante dans cette affaire. Si ce type arrive à se regarder tous les matins dans la glace, ça prouve bien qu'il est quand même assez limité, tout comme le prouvent ses diverses commentaires ici, postés sous différents pseudos. Eddy, comme cela a été dit cinquante mille fois, tout le monde s'en contrefout. Ce n'est pas Eddy qui est au cœur de l'affaire, mais le cadastre et le notaire. Et il faut être d'une stupidité monstrueuse pour ne pas comprendre le sens de cet article sur cette tragique affaire de Cuers. Non, mon pauvre Eddy alias Mathieu, après discussion avec les autres admins du site nous avons décidé de ne pas supprimer votre commentaire , pas du tout par grandeur d'âme mais parce qu'il se retourne contre vous .