Pourquoi les pages Facebook sur les abus notariaux sont-elles aussi nulles ?

Pourquoi les pages Facebook sur les abus notariaux sont-elles aussi nulles ?

 

_Je me demande parfois si la page Facebook «  victimes de notaires, d'huissiers etc » n'aurait pas été ouverte par un notaire afin justement de discréditer la parole des victimes, cette page existe depuis plusieurs années et je n'y ai jamais vu le moindre « témoignage » digne de ce nom.

 

_ De temps à autre, une «  pauvre victime » vient y vomir sa haine des notaires, immédiatement rejointe par plusieurs congénères qui juxtaposent «  leurs » petits griefs perso en quelques lignes rédigées dans un français si approximatif qu'il en est le plus souvent incompréhensible.

 

_ Ces braves gens ne se concertent pas entre eux, ils ne dialoguent pas, ne tentent aucune analyse, n'imaginent aucune action, penser leur est impossible. Ils se contentent de se lamenter et de pleurnicher en chœur.

 

_ Les publications de la page « Victimes de notaires » sont tellement grotesques, les injures tellement grossières qu'elles font bien évidemment le jeu des notaires qui n'ont jamais tenté de faire fermer cette page, bien au contraire.

 

_ De temps à autre, un des membres pose une question technique à laquelle personne ne peut répondre mais il y a deux clercs de notaire en embuscade qui se donnent le beau rôle en jouant les sauveurs : L'un d'eux, appelons le Mr Machintruc saute sur le questionneur en lui conseillant de le contacter en mp. Que se passe-t-il alors ? A mon humble avis le clerc doit se contenter de lui expliquer qu'il n'a pas assez d'éléments pour donner un avis pertinent. L'autre, appelons-la Madame Trucmuche, balance deux ou trois phrases dans un jargon technique auquel personne ne comprend rien mais qui impressionne grandement les membres, et termine toujours son speech en conseillant vivement à son interlocuteur d'aller consulter un avocat. Elle ne manque jamais de conclure par une phrase d’encouragement «  Bon courage dans l'épreuve que vous traversez » qui émeut son interlocuteur aux larmes et me fait,moi, hurler de rire.

 

 

_  

Écrire commentaire

Commentaires: 0